nouvelle

Avez-vous du mal à engager un bon technicien en informatique ?

L’impartition à la rescousse de votre problème de main-d’œuvre TI

publiée le :

26 février 2018

 

Vous êtes à la recherche d’un nouveau technicien en informatique pour aider votre ressource qui est déjà débordée ? Cela pourrait être tout un défi ! Nul besoin de se le cacher, l’économie du Québec est présentement à son plein emploi et plusieurs entreprises ont peine à recruter de la main-d’œuvre qualifiée. Le manque de main-d’œuvre est encore plus criant dans le domaine des technologies de l’information. Selon une étude du cabinet PwC, 12 000 nouveaux postes sont disponibles annuellement en informatique et seulement 3 000 de ces postes sont comblés. Nous avons ainsi un déficit de 9 000 postes en informatique chaque année à pourvoir au Québec. Trouver un bon technicien en informatique n’est donc pas chose facile.

 

Malgré le défi colossal, les entreprises ont toujours le choix d’attendre que le bon candidat se pointe le bout du nez, d’investir temps et énergie pour trouver ce bon candidat, notamment en recherchant à l’étranger ou faire affaire avec une agence de placement TI. L’opération peut être encore plus difficile pour les entreprises éloignées en région. Cependant, même si nous avons trouvé le bon candidat, nous devons investir pour sa formation et rien ne garantit qu’il sera la perle rare…

 

Les employés en TI ont le choix de l’entreprise dans laquelle il vont travailler. Pour attirer de la main-d’œuvre qualifiée, les entreprises doivent s’adapter et offrir un salaire concurrentiel ainsi qu’un environnement de travail adapté aux réalités d’aujourd’hui. Il va sans dire qu’attirer des gens dynamiques, compétents et remplis d’audace coûte un certain prix.

 

 

Le manque de main-d’œuvre en TI freine l’innovation

 

Nous entamons présentement la 4e révolution industrielle, la révolution de l’industrie 4.0. Pour être concurrentielles, les entreprises québécoises doivent investir massivement dans l’innovation. Or, les projets technologiques sont souvent mis de côté présentement puisqu’on manque de temps pour les faire. On est davantage débordé par la gestion récurrente des usagers et du réseau informatique en général. Le responsable TI d’une organisation ne devrait pas perdre son temps dans la gestion des TI, il devrait plutôt mettre toute son énergie dans les futures innovations technologiques qui pourraient rendre l’entreprise plus efficace et plus concurrentielle. Nous pouvons donc aussi affirmer que la pénurie de main-d’œuvre en informatique est présentement aussi un frein à la modernisation des organisations québécoises.

 

 

L’impartition aux services des ressources humaines

 

Une autre solution consisterait à impartir la gestion de l’informatique à une entreprise comme Département TI, qui a les ressources et les bons outils pour accomplir cette tâche. Ce genre d’entreprises possède une équipe multidisciplinaire pour la gestion de votre parc informatique. Elle possède aussi des logiciels d’automatisation qui peuvent considérablement optimiser les processus et sécuriser les réseaux informatiques de leurs clients. Une fois bien optimisée, une entreprise faisant appel à ce genre de service devrait réduire de beaucoup son niveau d’achalandage du soutien informatique.

 

Une firme informatique peut monter un plan sur mesure selon l’organisation.  Vous aurez la satisfaction que votre équipement est adapté à votre réalité, puisqu’il aura été testé au préalable. Vous n’aurez donc pas à investir dans la recherche et développement de nouveaux produits puisque ce sont ces firmes qui en auront la responsabilité. De plus, vous bénéficierez de la disponibilité d’une équipe. Cela peut être fort avantageux pour les entreprises ayant des heures d’ouverture au-delà du 8 à 5 traditionnel. Selon la grosseur de l’entreprise, cette solution peut même s’avérer moins couteuse qu’engager un technicien en informatique à temps plein puisqu’elle est adaptée aux besoins précis de l’entreprise.

 

Généralement, nous voyons souvent une impartition complète pour de petites entreprises alors que nous observons plutôt une impartition partielle pour de moyennes et grandes entreprises. Dans le premier cas, la petite organisation a l’avantage de se doter de l’efficacité d’un directeur TI pour une fraction du prix. Dans le deuxième cas, les plus grosses organisations concentrent leur ressource TI sur des projets innovants alors qu’elles confient la gestion récurrente des TI à une firme informatique ayant une meilleure expertise pour le faire.

 

L’impartition est donc la solution qui s’impose à la pénurie en informatique qui n’est pas sur le point de s’estomper. Ne perdez donc pas votre temps dans la gestion de vos TI, investissez plutôt dans l’innovation technologique de votre entreprise.

 

 

Jérémie Le Roux-Drufovka

Conseiller en solutions TI

Département TI

nos partenaires principaux
nos partenaires principaux
nos partenaires principaux
nos partenaires principaux
nos partenaires principaux
nos partenaires principaux