nouvelle

Sauvegarder ses données informatiques d'entreprise

Top 6 des erreurs les plus fréquentes

publiée le :

31 janvier 2018

L’informatique offre plusieurs technologies dans toutes ses branches, et les sauvegardes « backup » n’y échappent pas. Une sauvegarde régulière, supervisée, n’est pas une option, mais une obligation.

 

Il suffit de penser aux conséquences de la perte totale de vos données sans la possibilité de les récupérer. La sauvegarde des données n’est pas à prendre à la légère, car une perte de données peut ruiner votre entreprise. Selon Gartner Group, seulement 6% des entreprises resteraient en affaires plus de deux ans après une perte majeure de données informatiques ! ET selon l’IBHS (Institute for Business & Home Safety) qui regroupe un nombre impressionnant de compagnies d’assurance et de réassurance aux États-Unis, au moins 25% des entreprises qui n’auraient pas de sauvegarde ne rouvriraient pas leurs portes après avoir subi un sinistre tels une inondation, un ouragan, une tornade, un incendie ou un vol.

 

Malgré plusieurs mesures préventives mises en place, les pertes de données peuvent survenir de plusieurs façons, en voici quelques exemples :

  • Une défaillance subite de l’ordinateur/serveur.

  • En échappant un liquide sur l’ordinateur ou en l’échappant par terre.

  • L’effacement de fichiers par erreur de l’utilisateur.

  • Un sinistre (incendie, dégâts des eaux, tempête...).

  • Les vols de l’ordinateur ou de fichiers, des attaques informatiques extérieures ou des logiciels malveillants. Exemple, les logiciels de rançon, Cryptolocker Ransomware.

  • Les données peuvent être corrompues, endommagées, ou tout simplement inutilisables.

  • Une personne connaissant votre mot de passe vous voulant du tort.

  • Un employé malveillant qui connait les failles de sécurité informatiques sur votre réseau.

 

Une sauvegarde est souvent comparée à une assurance, nous avons l’impression de payer un peu dans le vide, mais nous sommes très heureux de l’avoir quand nous en avons besoin.

 

 

Top 6

des erreurs

les plus

fréquentes

 

  1. Penser que des disques redondants « miroir » dans un ordinateur ou un serveur sont suffisants. Cette technologie vous prévient seulement contre une défectuosité des disques, mais pas contre les autres façons énumérées.

  2. Avoir l’idée qu’une simple synchronisation de vos fichiers sur un autre média (EX. : disque dur) ou sur le Cloud est convenable, ça ne l’est pas, car toutes les modifications quotidiennes qui seront faites seront copiées intégralement. Si vous cherchez un fichier que vous avez effacé par erreur il y a 3 semaines ou vous avez un logiciel malveillant qui bloque des fichiers, vous pourriez être dans l’embarras.

  3. Ne pas avoir de sauvegarde à l’extérieur de vos bureaux.

  4. Être persuadé que des outils comme Google Drive, OneDrive, DropBox sont des systèmes de backup.

  5. Être convaincu que la suite Office 365, parce qu’elle est sur Internet (Cloud), est sauvegardée.

  6. Ne pas faire vérifier vos sauvegardes régulièrement par un professionnel.

 

Pour vous faire un exemple simple de compréhension, un ordinateur ou un serveur sont divisés en deux :

  1. Une partie logicielle qui inclut le système comme Windows 10, et qui incorpore les applications comme Microsoft Office …
  2. L’autre partie inclut des données, comme la base de données de votre logiciel de gestion, vos photos, vos courriels, vos documents …

 

Le minimum que nous vous recommandons d’avoir est une sauvegarde journalière, automatisée, supervisée par un professionnel, de la partie 2, soit vos données, à l’extérieur de vos bureaux, qui incluent une rétention minimale de 60 jours. Cette rétention vous procure une meilleure flexibilité.

La solution minimum est la plus simple, la moins chère, mais la plus longue à récupérer en cas de problème majeur. Il y a plusieurs autres solutions de sauvegarde pour différents besoins, comme la continuité des affaires, qui est une technologie de reprise rapide qui peut être jusqu’à transparente.

 

Donc, la question principale que vous devez vous poser est : En cas de problème majeur combien de temps puis-je attendre avant que mon système informatique fonctionne normalement à nouveau?

À partir de votre réponse, nous pourrons vous trouver la solution appropriée.

 

 

 

Jean Chartier

Conseiller en solutions TI

Département TI

  

   

 

Si vous avez une question ou un commentaire sur cet article,

n’hésitez pas à nous en faire part sur le CHAT du site internet de Département TI.

Un agent y est en ligne de 8h00 à 17h00 pour vous répondre.

nos partenaires principaux
nos partenaires principaux
nos partenaires principaux
nos partenaires principaux
nos partenaires principaux
nos partenaires principaux